Russie

Russie
​(Россия (ru))
Drapeau
Information
Capitale :
Superficie :
Population :
Densité :
Gentilé :
Langue officielle :
Monnaie :
Électricité :
Préfixe téléphonique :
Suffixe Internet :
Fuseau :
Localisation
Site officiel

La Russie est un pays qui s'étend de l'Europe de l'Est à l'Asie. Elle a une frontière avec la Chine, la Mongolie, le Kazakhstan, l'Azerbaïdjan, la Géorgie, l'Ukraine, la Biélorussie, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la Finlande et la Norvège.

Comprendre

Géographie

La Russie occupe deux continents : la partie européenne s'étend à l'ouest des monts Oural et la partie asiatique à l'est. La Russie possède plusieurs façades maritimes : la plus grande, sur l'océan Arctique au nord, est prise par la banquise plus de la moitié de l'année.

L'océan Pacifique borde l'est : le littoral oriental est très découpé (péninsule tchouktche, péninsule de Kamtchatka, golfe de Chelikhov) et donne sur la mer de Béring, la mer d'Okhotsk et la mer du Japon ; les mers du Sud sont la mer Caspienne et la mer Noire. Enfin, la Russie a accès à la mer Baltique à l'ouest où se trouve le port de Saint-Pétersbourg. La longueur des côtes est de 37 653 km.

Climat

La Russie a un climat continental humide et arctique. Les saisons principales sont l'hiver et l'été, le printemps et l'automne étant très courts. Le point culminant de l'hiver est le mois de janvier avec des températures très froides. En été, la température peut être très élevée surtout dans les régions continentales. Beaucoup de visiteurs préfèrent les mois de mars à mai et de septembre à novembre pour éviter ainsi les températures extrêmes et les foules des mois d'été. Cependant, un voyage peut être entrepris toute l'année, chaque saison ayant son charme, et les températures dépendent de la région visitée.

Histoire

Les premières traces d'un état organisé en Russie datent de 862. Du xiiie au xvie siècle, une partie de la Russie actuelle se nomme la Moscovie et est dirigée par une monarchie. Son territoire va s'agrandir au cours du temps. Entre temps la Russie devient un empire dirigé par un tsar, jusqu'en 1917 avec le renversement de l'empire par les bolchéviks durant la Révolution d'octobre. La Russie devient alors un état communiste et se renomme Union des Républiques Socialistes Soviétiques. En 1991, l'URSS s'effondre. Il en naitra alors une démocratie, qui existe encore aujourd'hui.

Population

En 2012, la population russe est d'environ 143 millions d'habitants. Ce pays connaît une importante baisse de sa population depuis la crise des années 1990, suivant la chute de l'URSS, à cause d'un faible taux de natalité et d'une espérance de vie courte (63 ans pour les hommes).

Fêtes et jours fériés

Noël orthodoxe russe, Fête des défenseurs de la patrie, Fête de la victoire, Fête de l'Indépendance russe et la fête de la réconciliation

Régions

Carte de la Russie
Russie Centrale (Moscou, Oblast d'Ivanovo, Oblast de Kalouga, Oblast de Kostroma, Oblast de Moscou, Oblast de Ryazan, Oblast de Smolensk, Oblast de Tver, Oblast de Toula, Oblast de Vladimir, Oblast de Iaroslavl)
La région la plus riche du pays et le point d'entrée pour l'Europe avec la capitale Moscou et d'autres villes à l'architecture historique remarquable.
Tchernoziomie (Oblast de Belgorod, Oblast de Briansk, Oblast de Koursk, Oblast de Lipetsk, Oblast d'Orel, Oblast de Tambov, Oblast de Voronej)
« Terre noire » en russe, une région riche en humus ; également le lieu d'importantes batailles de la Seconde Guerre mondiale.
Russie du Nord-ouest (Saint-Pétersbourg, Oblast d'Arkhangelsk, République de Carélie, République des Komis, Oblast de Léningrad, Oblast de Mourmansk, Nénétsie, Oblast de Novgorod, Oblast de Pskov, Oblast de Vologda)
Saint-Pétersbourg, l'ancienne capitale de l'empire russe dite la capitale du Nord, les grands lacs de Ladoga et Onega, les forteresses médiévales de l'Oblast de Pskov, la région lacustre de Carélie et la porte d'entrée vers les pays scandinaves.
Kaliningrad (souvent regroupé avec la région Nord-ouest)
Unique exclave de la Russie, l'oblast de Kaliningrad partage ses frontières avec la Pologne et la Lituanie.
Russie méridionale (Adyguée, Tchétchénie, Daguestan, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Kalmoukie, Karatchaïévo-Tcherkessie, Kraï de Krasnodar, Ossétie du Nord, Oblast de Rostov, Kraï de Stavropol)
La région la plus chaude du pays avec des stations balnéaires comme Sotchi et la porte d'entrée vers les montagnes du Caucase Nord.
Volga (Oblast d'Astrakhan, Tchouvachie, Oblast de Kirov, Mari El, Mordovie, Oblast de Nijni Novgorod, Oblast de Penza, Oblast de Samara, Oblast de Saratov, Tatarstan, Oudmourtie, Oblast d'Oulianovsk, Oblast de Volgograd)
La région la plus industrialisée avec, entre autres, les usines de production d'armement à grande échelle dans les villes comme Ijevsk mais également une culture et une histoire très riches.
Oural (Bachkortostan, Oblast de Tcheliabinsk, Khantys-Mansis, Oblast de Kourgan, Oblast d'Orenbourg, Kraï de Perm, Oblast de Sverdlovsk, Oblast de Tioumen, Iamalie)
Les montagnes de l'Oural, une des régions les plus riches, produisant la plupart des ressources de la Russie d'aujourd'hui.
Sibérie (Kraï de l'Altaï, République de l'Altaï, Bouriatie, Oblast d'Irkoutsk, Oblast de Kemerovo, Khakassie, Kraï de Krasnoïarsk, Oblast de Novossibirsk, Oblast d'Omsk, Oblast de Tomsk, Touva, Kraï de Transbaïkalie)
La région la plus vaste aux paysages variés et aux écarts de températures importants avec des lacs impressionnants, des rivières parmi les plus longues du monde mais surtout des marécages dans le Centre et le Nord, et la porte d'entrée vers le reste de l'Asie.
Extrême-Orient russe (Oblast d'Amour, Tchoukotka, Oblast autonome juif, Kraï du Kamtchatka, Kraï de Khabarovsk, Oblast de Magadan, Kraï du Primorie, Oblast de Sakhaline, Sakha (Iakoutie))
Une des régions les plus froides, avec la ville la plus froide au monde Iakoutsk, des magnifiques paysages, montagnes, parcs nationaux et les volcans du Kamtchatka, la porte d'entrée vers la Corée du Nord, la Chine et la Mongolie.

Villes

Aller

Formalités

Les demandes de visas russes doivent en général être faites avant le départ, dans son pays de résidence. Ce visa est souvent compliqué à obtenir à cause des nombreux documents nécessaires à son obtention. Il faut donc prévoir du temps pour faire ce visa et ne pas s'y prendre à la dernière minute ! La liste ci-dessous contient les documents généralement nécessaire pour une demande de visa dans un pays européen mais elle peut cependant varier selon les consulats.

Les ambassades étrangères sont situées à Moscou. Certaines grandes villes ont des consulats généraux ou honoraires.

La Russie entretient des ambassades dans presque toutes les capitales du monde dont entre autres à Bruxelles, Ottawa, Brazzaville, Paris, Luxembourg, Kigali, Berne, Tunis ainsi que des consulats à Anvers, Marseille.

  •      Russie
  •      Exemption de visa illimitée dans le temps
  •      Exemption de visa pour 90 jours
  •      Exemption de visa pour 60 jours
  •      Exemption de visa pour 30 jours
  •      Exemption de visa pour 14 jours
  • En autocar

    La compagnie Eurolines dessert la Russie. Elle propose des tarifs parmi les plus bas du marché et en tout cas souvent moins cher que les compagnies aériennes

    En train

    Il existe une ligne Nice - Moscou et une ligne Bâle - Minsk - Moscou (visa de transit biélorusse nécessaire). Plusieurs trains quotidiens relient Helsinki à Saint-Pétersbourg et coûtent 86  (il y a parfois des rabais allant jusqu'à 50% pour le premier train du matin) pour 4 h 30 de trajet. Il est nécessaire d'apporter son passeport avec le visa russe pour réserver les billets de train étant donnée que les contrôles de douane se font dans le train durant le trajet.

    En voiture

    Depuis Paris, on peut rejoindre la Russie en passant principalement par la Belgique, la Hollande, l'Allemagne via Berlin puis la Pologne. Il faut d'abord passer la frontière biélorusse à Brest par la route M1, possibilité de faire étape à Minsk ou d'éviter cette ville par une déviation puis on arrive enfin en Russie près de Smolensk par ce même axe. Il est à noter qu'en Biélorussie et en Russie, on alterne route ordinaire et autoroute (gratuite en Russie !...).

    Aucun taux d'alcoolémie n'est toléré en Russie et pas plus en Biélorussie. Comme on dit en France : "celui qui conduit c'est celui qui ne boit pas". Les autoroutes sont limitées à 110 km/h en moyenne et 100 km/h pour la Biélorussie puis les nationales à 90 km/h. En ville vous ne devez pas dépasser le 60 (ni le 30 dans certaines zones à Moscou).

    La carte verte d'assurance automobile internationale est désormais valable en Russie.

    Circuler

    En avion

    Les aéroports n'étant pas tous équipés d'ILS, certaines liaisons peuvent être interrompues (durablement) par mauvais temps.

    Prévoir l'achat des billets très en avance. Des compagnies privées qui s'apparentent à nos agences de voyage disposent de kiosques de réservation dans les endroits fréquentés (aéroports, gares, centre-villes).

    Acheter le billet très à l'avance n'est plus vraiment nécessaire. S'il y a de la place on peut très bien acheter son billet pour le jour même.

    On entend dire que certaines petites compagnies auraient tendance à utiliser du matériel obsolète ou mal entretenu. Les plus grosses sont relativement sûres.

    En train

    Voir aussi: Transsibérien

    En Russie, les trains de voyageurs se répartissent en deux grandes classes : trains de "banlieue", appelés "Elektritchka", semblables aux nôtres (quoique parcourant parfois plus de 100 km, avec des tronçons directs), et trains de grandes lignes. Dans les grandes gares, ils partent d'endroits distincts. Les billets d'elektritchka peuvent être achetés au dernier moment, et les places ne sont pas numérotées. Un contrôleur parcourt le train en permanence... ainsi que de nombreux vendeurs ambulants.

    Les trains de grandes lignes russes sont sensiblement moins fréquents qu'en France, un tous les deux jours sur certaines liaisons, mais aussi sensiblement plus confortables. Eu égard aux distances, l'essentiel est constitué de voitures lits. Il existe 3 types : par coût décroissant (inversement proportionnel au nombre de places par wagon), compartiments de 2 avec service renforcé ("luxe" ou "SV"), compartiments de 4 ("coupé"), les mêmes sans portes avec des couchettes le long du couloir ("platzkarte"). À la limite, certains convois comptent des wagons assis "obshchiy", à éviter.

    Il n'y a pas de contrôleur dans ces trains, mais, sous l'autorité du chef de train ("brigadir"), un chef de wagon ("provodnik") et un adjoint dans chaque voiture, qui contrôlent les billets à l'entrée (et préviennent au besoin de l'approche de la destination), distribuent draps et couvertures, veillent à l'hygiène, au confort, et à la tranquillité. Ils entretiennent un samovar d'eau chaude, à disposition des voyageurs, et on peut toujours s'adresser à eux en cas de besoin. Généralement, une relation amicale s'installe vite avec les autres passagers, on partage la nourriture apportée avec d'autres voyageurs.

    Le train faisant la liaison Moscou-Vladivostok, appelé "Transsibérien" met une semaine à parcourir les 9 500 km de voies.

    En voiture

    Limitations de vitesse générales.

    Conduire en Russie suppose une bonne adaptation aux habitudes locales, qui s'éloignent parfois fort de celles d'Europe occidentale.

    En cas d'accident, il faut en principe appeler la police de la route (GIBDD-GAI) pour faire établir le constat. Voir section "Sécurité".

    Attention : on ne peut conduire en Russie une voiture dont on n'est pas propriétaire, que muni d'une procuration notariée nominative de celui-ci.

    Les axes principaux et secondaires en Europe sont de très bonne qualité ; mais les petites routes, ou celles des régions plus éloignées de Moscou, peuvent être non asphaltées - c'est-à-dire soit en terre battue (gruntovka), soit recouvertes de gravier. Dans ce dernier cas, il est conseillé de rouler lentement : en effet, au fil du temps le gravier forme des "vagues" perpendiculaires à la direction du trafic, qui provoquent des tressautements néfastes à la mécanique.

    L'essence vendue en Russie est exclusivement sans plomb. Dans les régions particulièrement peu peuplées, les stations peuvent être distantes : il peut être conseillé de prévoir un bidon d'essence de secours. Encore une fois, on peut compter en cas de grande détresse sur la solidarité des autres conducteurs... à charge de revanche !

    Les panneaux routiers sont à peu près identiques à ceux du reste de l'Europe. Attention cependant : une ligne pointillée n'autorise pas toujours le dépassement, bien surveiller aussi la signalisation verticale, qui l'emporte. Sur les routes principales les panneaux indicateurs sont transcrits en alphabet latin. Hors agglomération il est obligatoire de circuler en feux de croisement.

    Le taux d'alcoolémie autorisé est 0. On est aussi tenu de transporter une pharmacie de secours, un extincteur... En cas d'infraction, il est hélas souvent possible de négocier un dessous de table, dont le montant varie fortement suivant les régions (ex : 500 Pуб dans la région de Saratov, 50 Pуб dans celle d'Orenbourg). Cela dit, aucun problème si on respecte bien le code.

    En taxi

    Les taxi sont reconnaissables avec les portes et le toit peint en damier.

    Ne prenez pas le taxi dans les endroits touristiques, vous n'aurez que très peu de chances de marchander et le prix risque d'être élevé. Prenez les transports en commun ou un taxi arrêté quelques rues plus loin.

    Avant de rouler, négocier le prix de la course.

    Certains particuliers jouent le rôle de taxi pour un prix plus intéressant. Éviter ce genre de mode de déplacement si vous êtes seul, ainsi que s'il y a plusieurs personnes dans la voiture. L'argent d'un touriste attire souvent beaucoup de mauvaises situations.

    En transport en commun

    Si vous êtes à Saint-Pétersbourg ou à Moscou, prenez le métro. Les rames sont régulières, rapides, et les stations construites à l'époque Stalinienne sont de véritables œuvres d'art: Peintures, décorations, marbre, lustres, statues, etc. Afin de pouvoir vous déplacer dans le métro, puisque l'on n'y retrouve aucune indication en anglais, il est très utile et fortement conseillé d'être capable de lire l'alphabet russe (seulement la prononciation) : si ce n'est pas le cas, vous devrez compter le nombre de stations à parcourir préalablement.

    Le réseau de bus, publics ou privés, est très développé, tant à l'intérieur des villes, qu'en interurbain - auquel cas ils partent de gares routières ("avtovokzal") centralisées. Les liaisons par bus sont encore moins chères que le train, mais plusieurs centaines de kilomètres assis peuvent être une épreuve pour certains, malgré les arrêts réguliers pour se dégourdir les jambes. Pour l'interurbain toujours, il est vivement conseillé de s'y prendre quelques heures à l'avance au moins pour acheter les billets, et de se présenter à l'embarquement avec une demi-heure d'avance. À Moscou, il est très avantageux d'acheter les billets de bus en avance. Prévoir les deux sortes actuellement en vigueur : "électronique" (pour bus avec tourniquet (!)) ou non.

    Il existe aussi des minibus charter d'une quinzaine de places ("march'rout'ka" en urbain, "gazelle" en interurbain). Plus rapide (et un peu plus cher) que le bus, mais moins confortable, car exigu.

    Pour les marchroutka et les bus urbains en province, on paye souvent à la descente.

    Parler

    Voir aussi: Guide linguistique russe

    La langue commune à l'ensemble du pays est le russe.

    Acheter

    La monnaie est le rouble (рубль) divisé en 100 kopeks (копейка). C'est une monnaie non changeable hors du territoire russe.

    Taux de change RUB actuel
    Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
    Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
    XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
    OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
    fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

    Sur place, les euros (ou dollars) sont parfois acceptés (dans les grandes villes) mais il est possible de retirer directement des roubles aux guichets automatiques (банкомат). Il faut à chaque fois s'acquitter d'une commission pour retrait hors-UE (de l'ordre de 3  plus 2% du montant retiré). Tout dépendra de votre organisme financier.

    Manger

    La cuisine russe est très diverse. Voici une liste (non-exhaustive) de ce que vous pourrez trouver sur place :

    Boissons

    Est-il nécessaire de présenter la fameuse "petite eau" qui fait, en partie, la renommée de la Russie? Vous pourrez trouver de la водка (vodka) un peu partout. On peut trouver des bouteilles de bonne qualité à environ 6-7 . Elle se boit généralement pure, souvent accompagnée de fruits, légume, charcuterie et/ou fromage. La tradition veut que le verre ne soit reposé qu'une fois fini... pour être de suite rempli! Il existe également d'autres boissons alcoolisées. Si le cognac arménien est populaire, la Russie produit d'excellentes bières, dont la plus connue est la Baltika, qui existe à différents degrés d'alcool, et la bière Ivanovo. Ce sont les deux bières les plus connues de Russie. Le kvas est également une boisson gazeuse populaire, surtout en été où les températures peuvent facilement monter jusqu'à 30° voire plus dans beaucoup de régions! Il s'agit d'une boisson à base de pain fermenté, peu alcoolisée, dont le goût se situerait entre du cola et du café. Le kompot est une sorte de sirop. C'est en fait un ensemble de fruit bouillis dans de l'eau sucrée(faisant partie de la boisson), que l'on conserve dans des grands pots, et qui a un goût fruité légèrement sucré. On en prend surtout au petit déjeuner. Le thé est cependant la boisson la plus largement consommée et appréciée des Russes, qui font de leur pays le premier importateur au monde! Généralement noir ou gris, il est réputé à juste titre pour être assez fort. On le parfume parfois à la bergamote. On en boit à toute heure de la journée, et à chaque repas. Certains Russes généralement âgés en consomment jusqu'à une tasse toutes les demi-heures! Un bon thé russe est préparé à l'aide d'un samovar (une sorte de bouilloire).

    Sécurité

    Numéro d'appel d'urgence :
    Police : 102
    Ambulance : 103
    Pompier : 101
    Gaz : 104
    Anti-terrorisme : 105

    Il convient d'éviter autant que possible toutes les régions du nord du Caucase, où la situation socioéconomique dégradée a favorisé particulièrement le développement du banditisme et de la corruption - sans compter les conflits inter-ethniques.

    En cas d'accident automobile, il faut en principe appeler la police de la route (GIBDD-GAI) pour faire établir le constat. Une information judiciaire peut être ouverte à cette occasion afin de déterminer les responsabilités. Les conducteurs russes sont soumis à une assurance obligatoire "responsabilité civile", mais qui ne fonctionne pas comme en France : le remboursement n'est pas automatique, il n'y a pas d'accord général entre compagnies ; certaines sont même en faillite. Bien se renseigner peut éviter des déconvenues. Un règlement à l'amiable est parfois préférable. Il convient alors, comme en tout domaine dans ce pays, de faire preuve de solidarité humaine. Attention cependant à ne pas se trouver victime de racket : certaines bandes ont comme spécialité les faux accidents suivis d'extorsion de fonds. Mieux vaut repérer la manœuvre dangereuse auparavant, car ces groupes opèrent généralement en situation de force.

    Considérer avec circonspection les groupes de jeunes gens désœuvrés, notamment à la sortie des discothèques ou des bars. L'alcool aidant, ils peuvent avoir un comportement désagréablement imprévisible.

    Conseils gouvernementaux aux voyageurs

    Respecter

    Les Russes attachent une importance particulière au souvenir de la "Grande Guerre Patriotique" (Seconde guerre mondiale) qui les a énormément marqués, avec plus de 25 millions de morts, la libération du camps d'Auschwitz, le siège de Saint-Pétersbourg et la prise de Berlin. Autant dire que chaque famille a été touchée par cette guerre, considérée comme une catastrophe, mais également comme l'épisode le plus glorieux de leur histoire, et il convient de ne pas plaisanter avec cela. Lorsque vous arrivez chez un hôte, il est d'usage de se déchausser. L'hospitalité étant un point d'honneur pour un Russe qui vous accueille, il est mal vu, voir impoli de refuser un verre ou de la nourriture. Un Russe vous donnera à manger et à boire jusqu'à ce que vous n'en puissiez vraiment plus. De même, il est d'usage d'apporter des cadeaux aux gens qui vous invitent, des fleurs, de la nourriture, parfums etc., et il vaut mieux en avoir trop que pas assez ! Pour ce qui est de la politique, il ne sert strictement à rien de se mettre en conflit avec les Russes. Il faut savoir qu'ils sont très fiers d'être russes, et la majorité d'entre eux soutient son président et son premier ministre pour les changements de niveau de vie des dernières années. De même, pour les Russes, la Tchétchénie est, a toujours été et sera toujours un territoire russe. La plupart des Russes sont orthodoxes, mais il existe d'autres religions (islam, bouddhisme, judaïsme) il est d'usage de respecter un certain nombre de rites avant d'entrer dans un lieu de culte. Enfin, la plupart des Russes ne parle pas assez bien anglais ou allemand, il donc est fortement conseillé de connaître un peu de russe. Même quelques mots dits avec difficulté vous garantiront un large sourire et une hospitalité chaleureuse, car peu d'étrangers francophones ou anglophones le font!


    This article is issued from Wikivoyage - version of the Sunday, March 06, 2016. The text is available under the Creative Commons Attribution/Share Alike but additional terms may apply for the media files.