bonjour

Français

Étymologie

(XIIIe siècle) Du souhait par politesse « ayez un bon jour ! »[1].

Interjection

bonjour \bɔ̃.ʒuʁ\

  1. Formule de politesse amicale ou formelle et souvent mot d’introduction lors d’une rencontre. Il permet de saluer. Selon le moment de la journée, on utilisera bonjour ou bonsoir.
    • Bonjour, monsieur le Président.
    • Bonjour, mon ami.
  2. (Moins courant) Formule de politesse utilisée lorsqu’on quitte quelqu’un[1].
    • Bonjour chez vous ! (Le Prisonnier)
  3. (Populaire) Interjection pour marquer une réticence, un refus[2].
  4. (Rare) Formule de politesse utilisée lorsqu’on quitte quelqu’un au téléphone :
    1. par formalisme, à la place d’au revoir, puisque l’on ne peut pas voir son interlocuteur au téléphone ou que l’on ne l’a jamais rencontré ;
    2. éventuellement, pour signifier à son interlocuteur que l’on n’a pas envie de le revoir, alors qu’il s’attendait à la formule courante au revoir.

Synonymes

Dérivés

Traductions

Note
Dans beaucoup de langues, la formule peut varier selon le moment de la journée où l’on salue.

Nom commun

Singulier Pluriel
bonjour bonjours
\bɔ̃.ʒuʁ\

bonjour \bɔ̃.ʒuʁ\ masculin

  1. Salutation.
    • Que le soleil est beau quand tout frais il se lève,
      Comme une explosion nous lançant son bonjour !
      — Bienheureux celui-là qui peut avec amour
      Saluer son coucher plus glorieux qu’un rêve !
      (Charles Baudelaire, Le coucher du soleil romantique)
    • Tu passeras le bonjour à ta mère.

Prononciation

Références

  1. 1 2 « bonjour », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Antoine de Rivarol, Dictionnaire classique de la langue française, 1827

Voir aussi

This article is issued from Wiktionnaire - version of the Friday, November 13, 2015. The text is available under the Creative Commons Attribution/Share Alike but additional terms may apply for the media files.